« Les Lucrèce de Rembrandt, ou le tragique réinventé »


« Les Lucrèce de Rembrandt, ou le tragique réinventé »
Blaise Ducos, conservateur en chef, musée du Louvre, département des peintures

Dans la dernière phase de sa carrière, la restitution mimétique des formes et des expressions laisse la place, chez Rembrandt, à un art de la suggestion. Le maître d’Amsterdam s’éloigne d’un dessin précis, soucieux d’instantanéité comme d’observation méticuleuse, pour accéder à une forme supérieure de vraisemblance. C’est dans ce contexte qu’il en vient à s’intéresser à la figure de Lucrèce. Celle-ci, héroïne de l’histoire antique, a donné lieu, depuis la Renaissance, à de nombreuses représentations : comme à son habitude, en s’emparant du sujet, Rembrandt  dévoie la tradition. Nous verrons comment ce dévoiement a pu aboutir à des images d’une dignité sans égale.