LE SCULPTEUR DOMINIQUE POLLÈS À MEGÈVE


Fruit de la collaboration entre la mairie de Megève et la galerie de Souzy, l'exposition de cinq œuvres du sculpteur Dominique Pollès, prend ses quartiers d’hiver place de l’Église à Megève.
Du 20 décembre 2020 au 15 avril 2021


Cinq sculptures monumentales – Immanente (110 x 180 x 100 cm), Potenkina (150 x 120 x 130 cm), Centauresque (170 x 170 x 98 cm), Yterbine (120 x 85 x 70 cm), Théano (130 x 90 x 90 cm) –, présentées en collaboration avec la galerie de Souzy, investissent l’espace. Cette exposition en plein air consacre le talent d’un artiste perpétuant la tradition des grands maîtres du XXe siècle.
Né à Paris en 1945, Dominique Pollès a érigé dès son plus jeune âge un panthéon intime de sculpteurs et peintres : Brancusi, Foujita, Zadkine et surtout Modigliani. Après des études de médecine qu’il suivra sans passion, Pollès s’installe à Pietrasanta, où il apprend l’art de la sculpture et de la fonderie auprès des maîtres de la région de Carrare. Il se forme à la maîtrise des outils et de la fonte d’une œuvre en bronze. Ne voulant rien délaisser, il s’instruit de toutes les techniques, de tous les ustensiles. Du dessin au modelage, du ciselage à la fonte, du ponçage à la patine, aucune étape créative n’est abandonnée à des mains étrangères. Pollès crée ainsi son propre atelier, où ses fusions sculpturales deviennent l’occasion de festivités pour célébrer la naissance de ses nouvelles créations.
Pierre-Edouard de Souzy, qui expose Pollès dans la galerie éponyme de la place Beauvau à Paris, a vécu l’une de ces fusions sculpturales, où le surnaturel semble prendre le pas sur le réel. Il a tenu à faire partager cet immense talent en collaboration avec la mairie de Megève.
Pollès se définit comme « obstétricien de la forme », à l’orée de toute représentation, il cherche incessamment à capter des volumes, des lignes, des angles et des voûtes transcendant la terreuse matérialité pour obtenir une élévation cristallisée par l’instant dans l’éternité. Le sculpteur cisèle, lime, taille, tranche, soude, ponce et patine non pour additionner un nouveau détail à la forme mais pour en soustraire.
Les sculptures seront encadrées par trois massifs montagneux instaurant ainsi un dialogue vibratoire entre granite et bronze. Une exposition à voir, à ressentir dans un cadre totalement déconfiné !

Du 20 décembre 2020 au 15 avril 2021, place de l’Église, Megève, galerie de Souzy, place Beauvau/98, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris VIIIe, tél. : 01 42 65 90 96, contact galerie@desouzy.com ; www.galeriedesouzy.com

Source : Ygaël Attali, Filles de Mémoire – Sculptures de Pollès, éditions Galilée, 2018.