Biennale des Antiquaires 

 

 Voir les éditions précédentes


L’idée d’une « foire aux antiquaires » fit son apparition dans les années 50. C’était exactement en 1956, sous l’égide du nouveau Président du Syndicat National des Antiquaires, Pierre Vandermeersch. 
Son rêve et celui de ses confrères? Créer une manifestation où la beauté des objets rivaliserait avec celle des femmes qui visiteraient l’exposition, où l’élégance, le prestige et la fête s’offriraient à une foule d’amateurs d’art et de collectionneurs. 

André Malraux ouvrit les portes du Grand Palais, monument parisien mythique crée pour l’Exposition Universelle de 1900. Et c’est en 1962 qu’eut lieu, dans sa forme actuelle, la première Biennale Internationale des Antiquaires, concentration des plus grands antiquaires, des plus grands décorateurs, des plus grands joailliers, des plus grands libraires aussi bien français qu’étrangers, dans un décor féerique constitué de pavillons, jardins et fontaines.

Des personnalités telles qu’André Crivelli, Jean-Raphaël Millies-Lacroix, Pier-Luigi Pizzi, Jean-Michel Wilmotte ou Christian Lacroix apportèrent leur talent à la réalisation de cette manifestation que le "Tout Paris" des grands collectionneurs et l’élite internationale se pressent de visiter.

Miroir de la passion des marchands, concentration des plus grands antiquaires, des plus grands décorateurs, des plus grands joailliers, des meilleurs libraires - français et étrangers - la Biennale des Antiquaires émerveille le public à chacune de ses éditions.